Mini-guide d’arrosage de vos plantes d’intérieur

Mini-guide d'arrosage de vos plantes d'intérieur

Il faut le dire : un bon arrosage des plantes relève parfois de la corvée. Mais si vous avez un peu de temps à accorder à vos plantes, elles vous le rendront bien, en égayant votre intérieur ! Voici quelques astuces pour arroser vos plantes d’intérieur, sans laisser pousser les mauvaises herbes.

Choisissez une eau adaptée

Arroser ses plantes d’intérieur, c’est d’abord une affaire de plantes. Il faut connaître les faiblesses et les atouts de chacune de vos plantes : tandis que certaines ont besoin de beaucoup d’eau pour survivre, d’autres pourraient s’affaisser si vous leur en donnez trop.

Il y a quatre types d’eau servant à arroser une plante :

  • L’eau du robinet
  • L’eau potable
  • L’eau de pluie
  • De l’eau citronnée

L’eau citronnée est très appréciée par les plantes sauvages et résistantes, bien que cela permette aussi de retirer le calcaire de votre eau. On vous conseille de privilégier l’eau potable ou l’eau de pluie pour vos plantes fragiles, comme les orchidées.

Par ailleurs, votre eau doit être à la bonne température : il faut de l’eau tiède, et non froide, pour éviter les chocs thermiques. Rappelez-vous que d’autres plantes n’ont pas besoin d’eau, comme les bonzaïs : vous pouvez simplement vaporiser une fois ou deux la plante, avec un mélange citron/eau.

Un entretien régulier

La clé d’un bon arrosage, c’est aussi la fréquence et la régularité de votre attention. Vos plantes, tout au long de l’année, ont des pics de chaleur : c’est le cas en pleine période estivale. Au-delà d’éloigner vos plantes des terrasses, fenêtres et autres endroits exposés à la chaleur, pensez à les arroser modérément une fois tous les deux jours.

En hiver, un arrosage intérieur tous les 15 jours peut s’avérer suffisant. Des signes peuvent vous alerter, comme :

  • Les feuilles de votre plante semblent flétrir
  • Des taches jaunâtres apparaissent

Cela arrive également en hiver, alors, soyez attentif à la tenue de vos plantes.

Utilisez une bonne méthode d’arrosage

Il y a deux manières d’arroser vos plantes :

  • Avec l’aide d’un arrosoir, par le dessus
  • En bassinage, c’est-à-dire par le dessous

Le premier cas s’applique aux plantes et fleurs classiques, tandis que le bassinage sera plus adapté aux plantes duveteuses, comme les cyclamens.

D’ailleurs, la fréquence et le type d’arrosage doivent être adaptés aux plantes :

  • Pour des plantes avec un feuillage fin, comme l’asparagus, il faut un arrosage récurrent (plusieurs fois par semaine)
  • Pour les plantes avec un feuillage épais, charnu ou cireux, des arrosages tous les 15 jours sont suffisants
  • Pour les plantes de type cactée, aucun arrosage n’est à prévoir entre novembre et février. Le reste du temps, une fois par mois est suffisant

Arroser les plantes d’intérieur, c’est toute une technique ! Pour ne pas se tromper, il faut aussi connaître quelques astuces de jardinage, afin de tirer le meilleur de vos plantes.

Quelques pièges à éviter

Au-delà des questions d’arrosage en fonction des saisons, vous devez connaître le meilleur moyen de détecter une plante en besoin d’eau : il suffit de toucher le substrat (c’est-à-dire la terre). Si elle est sèche, vous pouvez arroser, sinon, laissez encore quelques jours.

Par ailleurs, pour donner à vos plantes toute la liberté de grandir, il est préférable de les rempoter, selon les conseils suivants :

  • Préférez un pot en terre cuite qui dispose d’un trou par le dessous
  • Ajoutez une couche drainante (avec du gravier ou des billes d’argile)
  • Placez une soucoupe sous chaque pot

De cette manière, non seulement vous n’aurez pas à nettoyer vos petits excédents d’arrosage à chaque session, mais vos plantes pourront absorber ce dont elles ont besoin, sans fioritures.

Vous l’aurez compris : l’arrosage des plantes, cela peut sembler fastidieux, mais c’est en réalité très facile, voire très ludique. C’est une activité que vous pouvez pratiquer avec vos enfants, pour les divertir.

Vous aimerez également...