Récupération de l’eau de pluie : par où commencer et comment faire ?

Récupération de l'eau de pluie : par où commencer et comment faire

Que ce soit pour un usage domestique ou extérieur, l’eau se fait de plus en plus rare, surtout lorsqu’elle est potable et claire. C’est pourquoi la récupération de l’eau de pluie semble être une solution à la fois économique et écologique pour vous ! Prêts à mettre en place quelques bonnes pratiques ?

L’eau, c’est si précieux que cela ?

 

En moyenne, un Québécois consomme 400 litres d’eau par jour, ce qui place le Québec parmi les plus grands consommateurs d’eau du monde. Le problème, c’est que cela représente des factures d’eau annuelles très importantes, en plus d’une alerte par rapport à l’environnement.

Au Québec, il y a d’importantes ressources hydriques (environ 3% de l’eau potable de toute la planète), mais un manque est toujours à anticiper si la consommation continue à grandir ainsi.

Aussi, les factures peuvent être très élevées, jusqu’à plusieurs centaines de dollars selon votre consommation. Cela s’explique par l’accumulation des taxes associées à l’eau : le prix de consommation en tant que tel, les taxes locales et fédérales et même, la taxe sur les eaux usées.

Il devient donc essentiel de changer ses habitudes, et la récupération de l’eau de pluie peut en constituer une étape satisfaisante.

Fini le gaspillage, et vive les factures raisonnables

Saviez-vous que l’eau potable à la consommation (celle que vous buvez) ne correspond qu’à 1% de votre consommation totale ? Cela est ridiculement bas… Mais où passe le reste de votre consommation d’eau, de 400 litres et plus ? À Montréal, cela se répartit comme suit :

  • Toilettes, 30%
  • Lavage, 20%
  • Bain, douche, 19%
  • Alimentation, 10%
  • Autres usages (extérieur), 21%

De quoi faire réfléchir sur ses pratiques : quand l’on sait qu’un bain consomme plusieurs dizaines de litres d’eau, on peut vraisemblablement se dire que cela aura un bon impact si on limite le recours à ce type de lavage.

C’est pourquoi cela que la récupération d’eau de pluie est à la fois un geste économique (pour votre portefeuille, car vous pouvez gagner jusqu’à 30%) et écologique (pour la planète, avec jusqu’à 60% d’économies possibles). De plus, elle permet le renouvellement des nappes phréatiques, ce qui est idéal pour l’environnement.

En plus d’être abondante et gratuite, l’eau de pluie récupérée pourra être utilisée pour de nombreux usages domestiques, à commencer par le lavage vestimentaire et automobile, en plus des douches ou des toilettes. Et puis, elle n’est ni chlorée, ni calcaire !

Comment récupérer de l’eau de pluie ?

Pour pouvoir récupérer de l’eau de pluie, vous pouvez mettre en place des systèmes réalisés par vos soins, ou bien recourir à des techniques inventives et efficaces.

Les techniques classiques de récupération

Une solution très simple existe pour récupérer l’eau de pluie, il s’agit des containers en plastique : placez-les à des endroits stratégiques de votre jardin, pour récupérer une pluie la plus saine possible. Il est aussi possible d’en placer aux extrémités du toit, mais la récupération sera sans doute plus sale.

Il est aussi préférable d’utiliser une citerne ou une cuve de récupération spécifique. L’avantage, c’est que vous pouvez, à tout moment, aller puiser dans votre citerne, tel un puits, de l’eau propre et utilisable immédiatement. Et puis, c’est un système entièrement gratuit.

Cela conviendra très bien pour laver votre voiture, votre linge ou bien faire quelques travaux d’extérieur.

Les initiatives en tous genres

Vous pouvez également faire installer un système complexe de récupération d’eau de pluie, qui va aussi capter, prélever, traiter et distribuer cette eau récupérée. L’avantage, c’est que l’eau est récupérée de toutes les manières : toits, gouttières, sols, tout est traité pour être utilisé dans votre maison.

Ce système peut aussi être relié à votre système sanitaire (douche et toilettes), ce qui permet des économies substantielles, allant jusqu’à 45% par an ! En revanche, cela a un coût : comptez entre 3,000$ et 5,000$ pour une installation.

À vous donc de voir si cela est rentable sur quelques années pour votre intérieur !

Récupérer l’eau de pluie n’est pas seulement écologique, c’est aussi très économique pour en faire un usage domestique censé et responsable. Avec ces quelques gestes, vous adopterez bien vite cet état d’esprit, qui aura un impact bien au-delà de votre foyer !

Vous aimerez également...